Vision

Crédit photo :  Lidya Nada

Crédit photo : Lidya Nada

 
 

La créativité sauvera le monde

Je l’avoue, j’ai un parti pris. Je crois que la créativité sauvera le monde. Pourquoi? Parce que c’est la seule capacité exclusivement humaine qui nous donne à la fois l’envie, la joie et la satisfaction de trouver des solutions inédites. Parce que c’est un bien nécessaire. Parce que nous devons ré-inventer demain, écrire une nouvelle histoire, imprégner l’inconscient collectif de nouvelles émotions, sensations et possibilités. Et pour cela, nous avons besoin de la créativité de tout le monde.

De tout temps, l’homme a ressenti le besoin de créer. De la paroi des grottes aux écrans interactifs, nous avons su exprimer notre vision de la réalité. Ce besoin de créer correspond à la profonde nécessité de faire sens du monde qui nous entoure, de le définir dans nos propres termes pour s’inscrire dans l’Histoire qui se déroule en nous et autour de nous.

Notre narration intérieure se retrouve parfois sur le papier, magnifiée par des couleurs, des mots, des sourires, des instants de compréhension, de collaboration. Elle part de nous pour rejoindre l’autre et soudainement, nous ne sommes plus seuls. “Religare”, le mot latin à l’origine du terme “religion” veut dire “relier”. L’acte de créer est donc hautement spirituel : il nous relie à l’univers et lui donne du sens.

De nombreuses personnes ont l’impulsion de créer en ce moment. Ils ne savent pas toujours quoi mais ils en sentent l’appel. C’est un phénomène intéressant que j’attribue en partie à l’effritement des institutions religieuses. Nous passons de manières de penser dictées par des personnes en autorité à une pratique spirituelle individuelle qui respecte notre sensibilité propre. Lorsque nous créons, nous reprenons le contrôle du sens que nous donnons à la réalité et ce faisant, nous apaisons nos âmes.

Le mot "créativité" vient du latin “creare”. Ce verbe d’origine agricole signifiait “faire pousser, produire, faire naître”, ou dans le langage ecclésiastique : “faire naître du néant”.

Cette capacité à “faire naître du néant” me fascine. Mais pour moi, la créativité est avant tout un état d’être, un état ressource comme on dit en coaching. Quand une personne ou une entreprise arrive à créer les conditions nécessaires à l’émergence de cet état réceptif sur une base régulière, de grandes choses arrivent.

La créativité n’est pas réservée aux artistes, elle est accessible à chacun d’entre nous. Encore faut-il la cultiver, l’encourager, la soutenir. Ce que je fais. Pour moi, pour les autres, pour les organisations. Pour que demain ressemble à cet état d’être joyeux, sain, énergisant, naturel et heureux qu’est la créativité.